mardi 22 février 2011

1/2 | Lyon 3 reçoit ...

0 commentaires
Qu'en pensez-vous ? 
Pour ce premier article intitulé "Lyon 3 reçoit ..." il sera question de la conférence-débat du jeudi 17 février animé par Bernard VALERO, porte-parole du Ministère des Affaires Étrangères et Européennes, sur le thème des enjeux de la politiques étrangère française. En effet, dans le cadre du projet "Le Quai d'Orsay hors les murs", la Manufacture des Tabacs de l'Université Jean Moulin – Lyon 3 a accueilli le diplomate qui est venu s'adresser aux étudiants et personnes intéressés de la région lyonnaise par la question de la politique étrangère de la France.

Mais avant toute chose, je vous propose un petit briefing sur l'ambiance de cet évènement. Pour l'occasion, ce sont près de 500 personnes (chiffre à confirmer) qui ont fait le déplacement soit dans la salle même de la conférence soit dans l'amphithéâtre où était retransmis en direct le débat. Même direct qui était disponible sur le site internet de la fac.
Jusqu'au début de la session de débat, l'ambiance était plutôt bonne quoique plutôt plate (pas un mouvement dans la salle presque). Mais ensuite, les participants se sont décontractés et certaines questions posées étaient plutôt incisives et pouvaient même mettre mal à l'aise le porte-parole. A un moment, alors que quelqu'un évoquait le cas de Haïti, une autre personne lui a coupé la parole : je suis pour le débat, mais quand il est un minimum poli et courtois et ce moment m'a dérangé.

Crédit : msn.com

A présent, je vous propose de vous résumer la partie conférence. Pour cette première partie de son intervention, M. VALERO en a posé le cadre. L'objectif de ce genre d'évènement est en réalité double selon ses dires : parler en France et non pas qu'à l'étranger de la politique française, et faire connaitre le MAEE en le hissant au niveau de communication des autres ministères.
Pour légitimer un peu plus son intervention, le diplomate nous a rappelé que le monde n'était plus celui des environs de la guerre froide (Ouest/Est ; Nord/Sud ; ...) et qu'il est nécessaire de nous présenter les nouveaux défis que les diplomates doivent affronter de nos jours : les défis hors-frontière, environnementaux (exemple de l'Amazonie), énergétiques et la lutte contre le terrorisme (exemple du Sahel) notamment. Le monde ayant évolué, il faut dès lors changer les comportements, les approches, etc. La chose se résume par la phrase suivante : aux problèmes à présents globaux, il faut donner des réponses globales. De plus, les diplomaties ont été rejoins par de nouveaux acteurs internationaux comme notamment les collectivités territoriales, les ONG ou encore les entreprises.

Pour continuer la partie conférence, le porte-parole nous a parlé des avantages de la diplomatie française en précisant qu'il fallait capitaliser sur ceux-ci. En plus d'un siège au conseil de sécurité de l'ONU, de la place de moteur dans l'UE et de l'outil diplomatique (des siècles de tradition diplomatique, deuxième réseau après les Etats-Unis, premier réseau d'enseignement à l'étranger et des conférences de presse quotidienne), cette année la France a la présidence du G20 (avec en objectifs de réformer le conseil de sécurité et de réguler le marché financier mondial) et du G8 (avec comme objectifs de se mobiliser contre le trafic de drogue, donner une place plus forte à l'Afrique et de se pencher sur les problèmes liés à internet comme la cybercriminalité).
« On apprend la diplomatie sur le terrain. »
Ensuite, l'intervenant nous a parlé des expatriés français qui seraient près de deux millions à travers le monde et ajouté que le Quai d'Orsay, la première mairie de France, était dans une optique de service public pour eux (éducation, santé, etc). Il a bien été souligné l'importance de la sécurité pour les expatriés même, et surtout, pour les otages français.
M. VALERO affirma également l'importance de consulter le site du ministère avant tout déplacement ou voyage à l'étranger pour éviter les soucis. Il a été fait référence à la page sur les conseils aux voyageurs.


Enfin, pour conclure cette conférence et continuer sur le fil rouge de cette présentation générale, le porte parole a évoqué la fonction même de diplomate avec dans l'idée de mettre fin au cliché du diplomate "Ferrero Rocher" (en rapport avec une publicité). En effet, au-delà de la passion et de l'intérêt que propose cette fonction relativement particulière, il ne faut pas oublier qu'elle reste difficile (sur le plan familial et/ou en fonction de l'environnement où l'on est en poste), qu'elle n'est pas nécessairement faite de strass et de paillettes. Il a enfin été dit que la formation d'un diplomate se fait sur le terrain et très difficilement voir pas du tout dans les livres ou autres.

> Prochainement : publication de la partie 2

samedi 19 février 2011

Israël immun ?

1 commentaires
Qu'en pensez-vous ? 
C'est l'un des nouvelles qui est tombée hier : Israël a échappé à une résolution du Conseil de Sécurité des Nations Unies à son égard. Cela est du au véto américain - le premier de l'ère Obama - contre la proposition du groupe arabe. Voilà le communiqué fait par le service de presse des Nations Unies (ici également) :

Conseil de sécurité : rejet d'un projet de résolution sur la colonisation israélienne

18 février 2011 – Un projet de résolution déclarant « illégale » la politique de colonisation par Israël dans le Territoire palestinien occupé a été rejeté vendredi par le Conseil de sécurité, en raison du veto d'un des membres permanents du Conseil, les Etats-Unis.
Le texte a obtenu 14 votes pour et 1 vote contre. Les Etats-Unis disposant d'un veto, il a été rejeté.
Le projet de résolution affirmait que « toutes les activités israéliennes de colonisation dans le Territoire palestinien occupé, dont Jérusalem-Est, sont illégales et constituent un obstacle majeur à la réalisation de la paix sur la base d'une solution à deux Etats ».
Il condamnait « la poursuite des activités de colonisation par Israël, la puissance occupante, dans le Territoire palestinien occupé, y compris Jérusalem-Est » et « toutes les autres mesures visant à modifier la composition démographique, le caractère et le statut du territoire, en violation du droit international humanitaire ». Le texte demandait qu'Israël cesse « immédiatement et complètement » toutes ces activités.
Crédit : ONU / Devra Berkowitz

A mon avis, le cas du conflit israélo-palestinien n'est pas prêt d'être résolu si Israël fait l'objet de passes-droits réguliers notamment grâce au véto de son ami et allié américain. Certes la représentante des Etats-Unis avancent la question des négociations pour la paix, mais ne faut-il pas qu'Israël fasse un geste significatif en ce sens ? Je pense que cela est nécessaire.
Cela ne m'aide pas à oublier ce que Bernard Valero, porte-parole du Ministère des Affaires Etrangères et Européeennes français, m'a fait comprendre à la suite d'une conférence-débat ce mardi même à Lyon. En effet, suite à une question sur la visible supériorité d'Israël vis à vis des lois, le détournement fut habile et le discours fut à peu près le même que celui de la diplomatie d'outre-Atlantique.

vendredi 11 février 2011

Moubarak démissionne !

0 commentaires
Qu'en pensez-vous ? 
C'est la nouvelle officielle sans doute la plus importante de la journée : Hosni Moubarak a démissionné de la présidence de l'Egypte aux environs de 17h15 (heure française). Omar Souleimane, vice-président du même pays a qui le démissionnaire avait confié une grande partie de ses pouvoirs hier soir, a fait l'annonce aujourd'hui même après la traditionnelle prière et après la fuite de Moubarak du Caire plus tôt dans la journée (vers 14h30 heure française).

Crédit : ledauphine.com

Après la déception hier suite au discours de Moubarak, c'est la joie qu'on peut entendre - sur la plupart des chaînes d'informations en continu - aujourd'hui sur la désormais célèbre place Tahrir. La population peut en effet se réjouir d'avoir réussi à obtenir ce qu'il réclamait.
A présent, c'est l'un des organes de l'armée qui a le pouvoir et c'est visiblement Souleimane qui aura le contrôle jusqu'aux prochaines élections (peut être anticipées ?). Cet autre moment de la révolution égyptienne sera l’achèvement d'un long combat pour la démocratie si les dites élections le sont. Ce que je souhaite pour le peuple égyptien.

mardi 8 février 2011

Pour les générations futures

0 commentaires
Qu'en pensez-vous ? 

CLIP EXPRESSION DIRECTE - GENERATIONS FUTURES

Voilà un nouvel article pour vous signaler la mise en ligne d'une nouvelle vidéo sur la page "Vidéo du Moment". Il s'agit là d'un clip du Mouvement Démocrate relative aux générations futures. Ce sont quatre membres du mouvement qui prennent successivement la parole pour évoquer divers thèmes.


Marc Fesneau (Secrétaire général du MoDem) évoque le besoin de réduire la dette pour éviter cette charge pour les générations futures avec dans l'idée que moins de dette permet des politiques plus ambitieuses.
Concernant ce point, je suis d'accord, mais je dirais qu'il manque peut être au moins une proposition concrète. N'étant pas calé en économie (en cela je m'explique auprès d'un de mes commentateurs que je remercie au passage de son intervention), je ne permettrai pas de faire une proposition et je laisse les personnes compétentes s'occuper de la maturation des idées du Mouvement Démocrate.

Sabrina Assayag (JDem, conseillère municipale) propose de sanctuariser les dépenser de l'Education Nationale, mais aussi une meilleure formation des enseignements et une revalorisation des statuts de ces derniers.
Je ne pense pas vous étonner si je vous dis que je suis à 200% derrière ces quelques propositions et notamment celle de faire de sanctifier les moyens de l'Education Nationale, c'est-à-dire de donner un budget (très) convenable à cette première priorité nationale et de le stabiliser.

Yann Wehrling (Porte-parole du MoDem) souhaite rendre compatible l'économie et l'écologie. Il propose aussi que des actions soient menées pour préserver la biodiversité et que soit trouvées d'autres solutions d'énergie. Il met aussi en avant la nécessité de mutualiser les moyens au niveau européen.
Etant plutôt favorable, pour le moment, à une écologie modéré qu'à une écologie radicale, je suis les propositions faites par notre porte-parole et membre du shadow cabinet en charge des questions d'écologie et d'environnement. Concernant la mutualisation des moyens, il est évident qu'elle est nécessaire, car la question de la santé de la planète nous concerne tous.

Christine Espert (Conseillère nationale du MoDem) dit que l'on doit pouvoir travailler et vivre dignement de son travail. Pour cela, elle propose un retour à la production de nos territoires et pourquoi pas un label de qualité, d'excellence à la française.
On retrouve ici l'idée de François Bayrou du "produire français" qu'il avait développé lors du congrès de décembre 2010. C'est l'une des propositions faites pour relancer l'emploi en France et j'ai la prétention de croire que c'est une bonne solution et je pense que l'on pourrait coupler ce passage avec le livret orange intitulé Le Projet Humaniste qui a été adopté lors du Congrès d'Arras en décembre 2009.


Pour conclure cet article, je vous propose de vous redonner la citation de François Bayrou qui débute ce clip. Pour rappel (ou information), elle est tiré d'un discours lors de l'université de rentrée 2009.
" Les jeunes Français devraient instruire à l'égard des gouvernants qui les ont placés dans cette situation un procès pour non-assistance à génération en danger. "

mardi 1 février 2011

Retours sur infos

3 commentaires
Qu'en pensez-vous ? 
Comme cela fait quelques jours déjà que je n'ai pas publié un article sur mon blog, je vais revenir dans cet article sur quelques informations qui ont fait et qui font encore l'objet d'articles ou de reportages dans les médias. Ainsi, je vous propose donc un article en deux parties : une première sur des informations concernant l'étranger et une seconde sur des informations relatives à la France.
Je vous souhaite d'avance une bonne lecture et je vous invite à me donner votre avis en commentaire !

Crédit : La Poste

Tout d'abord, penchons nous donc sur les informations venant de l'étranger. Je vous proposerais de revenir successivement sur les envies de changements en Tunisie (pour une sorte de bilan suite à ma précédente brève à ce sujet) et en Egypte, sur la récente hospitalisation de Nelson Mandela et sur la ratification par la Russie du START.
Concernant la Tunisie, le pays a encore du chemin à parcourir avant de devenir une véritable démocratie et c'est pourquoi j'espère qu'on nous relatera des élections sans fraudes si violences. Au sujet d'ailleurs de ces élections, il me semble que la constitution tunisienne prévoit un délai de deux mois et j'ai entendu aux informations que ce délai serait de six ou sept mois. Certes la constitution n'est dès lors pas respecté, mais un délai plus large est effectivement nécessaire afin que les exilés reviennent et que les partis se remettent en route. J'ajouterais enfin qu'il faudrait que le peuple tunisien décide de changer la constitution notamment en ce qui concerne le caractère renouvelable du mandat présidentiel et je pense que vous comprendrez aisément pourquoi je dis cela : limiter la "renouvelabilité" d'un mandat, c'est éviter en partie la dictature.
Concernant l'Egypte, il y a aussi des mouvements de foules avec des allures d'élan démocratique. Il faut ici aussi aller dans le sens de la volonté du peuple. Cependant, il faut que chacun veille à ne pas user de la violence. J'ai entendu dire qu'un vice-président et qu'un nouveau premier ministre étaient entrés en fonction et je ne connais pas assez bien le pays pour juger. Je ne vous en dirais pas plus à ce sujet, du moins pour le moment.
Concernant Nelson Mandela, je voulais juste noter qu'après un passage à l'hôpital, il est de nouveau chez lui pour se reposer. Le premier Président noir de l'Afrique du Sud a aujourd'hui 92 ans et il est de plus en plus évident qu'il nous quittera, malheureusement, un jour ou l'autre. Je tenais juste à souligner l'importance des combats qu'il a menés dans sa vie.
Concernant la Russie, la Douma (chambre basse du parlement russe) a ratifié la semaine dernière le nouveau traité START qui a pour objectif de réduire encore le nombre de têtes nucléaires disponibles en Russie comme aux Etats-Unis. C'est un progrès vers le désarmement nucléaire même si je sais que ce dernier est utopique.

Enfin, nous allons maintenant revenir en France pour aborder diverses informations. Je pense qu'il peut être bon de parler de la question de l'euthanasie qui est passée devant le Sénat, de la question du mariage homosexuel sur laquelle le Conseil constitutionnel a dû se pencher. Le rapport Sauvé sur la prévention des conflits d'intérêts et la condamnation de Radio France concernant le licenciement de Stéphane Guillon seront également abordés.
Concernant l'euthanasie ou plutôt ce que certains sénateurs ont appelés l'aide active à mourir, la proposition de loi votée en commission a finalement été rejeté par le Sénat après un débat nocturne (entre 22h et 3h me semble-t-il). C'est d'ailleurs dommage qu'un tel débat est eu lieu sur un tel créneau horaire, mais bon passons. En ce qui concerne le fond, j'avoue qu'il n'est pas simple de se positionner et, comme certains sénateurs l'on dit (Valérie Létard notamment), nous manquons certainement de donner pour pouvoir décider. Cependant, il faut toutefois souligner que ce débat a le mérite d'avoir été lancé et d'avoir relancé la discussion sur ce qu'il en est de l'application de la loi Leonetti relative à la fin de vie dans la dignité.
Concernant le mariage de personne de même sexe, c'est le Conseil constitutionnel qui a dû donner son avis sur la constitutionnalité ou non de deux articles du Code civil. Il a déclaré que ces articles n'étaient pas en contradiction avec le bloc de constitutionnalité et il a renvoyé la question devant le législateur. Pour plus d'informations, je vous invite à lire l'article de Maitre Eolas à ce sujet. Pour ma part, je serais favorable à une union civile (ou mariage ?) qui donne les mêmes droits que pour un couple hétérosexuel. Je pense qu'il faut vivre avec les évolutions de la sociétés, mais je suis tout de même conscient qu'une question peut se poser : qu'en est-il des enfants dans tout ça ? Je n'ai pas la réponse.
Concernant le rapport Sauvé, il tire son nom de celui qui a dirigé une commission relative aux conflits d'intérêts qui a été mise en place notamment suite aux affaires qui ont accablé Eric Woerth. Je n'ai pas beaucoup fait de recherche à ce sujet, mais il me semble que quelques bonnes idées sont données dans ce rapport. D'ailleurs, au sujet de la corruption (un sujet plus vaste donc) je vous invite à lire l'article de Chronique du Centre au sujet de l'association Anticor.
Concernant le licenciement de Stéphane Guillon de Radio France, il est passé devant les prud'hommes. Radio France a été condamnée à indemniser l'humoriste qui avait dû quitter la Maison de la Radio suite à un billet concernant Eric Besson notamment. C'est une victoire, selon moi, pour la liberté d'expression. En effet, même si cet humour ne plait pas à tout le monde, il faut savoir l'accepter (sauf peut-être quand il devient trop insultant ou trop vexant).