mardi 26 avril 2011

Nouvelle vidéo !

0 commentaires
Qu'en pensez-vous ? 

Le compte du Mouvement Démocrate sur Dailymotion accueille une vidéo de plus (allez voir les autres). Celle-ci est un propos de Jacqueline Gourault, sénatrice et responsable de l'Education au sein du shadow cabinet, qui évoque la rentrée prochaine qui s'annonce difficile avec les suppressions de postes, de classes et l'augmentation du nombre d'élève.
L'idée principalement avancée est de sanctuariser l'Education Nationale et ses moyens. L'idée avait déjà été évoquée par Sabrina Assayag il y a quelques temps dans un clip "Expression Directe" pour les générations futures que je vous avais présenté dans l'article n°17 que je vous invite à consulter à nouveau.

Voilà donc la nouvelle "Vidéo du Moment" !

lundi 25 avril 2011

Les avocats en GAV

0 commentaires
Qu'en pensez-vous ? 
Alors que Maitre Francis Szpiner - avocat de renom - est promu au grade de Commandeur de la Légion d'Honneur par le Ministère de la justice et des libertés par décret du 22 avril 2011 portant promotion, le non moins célèbre Maître Eolas complète son blog par un article relatif à l'actualité juridique.
En effet, il a rédigé un billet qu'il a intitulé "vademecum de la garde à vue 2.0" et que je vous invite vivement à lire si la question vous intéresse. C'est l'occasion d'en apprendre plus sur la GAV du point de vue d'un avocat.

Bonne lecture !

Ouvrons un débat !

1 commentaires
Qu'en pensez-vous ? 
Rama Yade, ambassadrice, déléguée permanente de la France auprès de l'UNESCO, a récemment dit qu'elle ne compte pas y faire carrière en ajoutant que « ce n'est que temporaire » comme le rapporte notamment un article sur LeMonde.fr.
Nommée en Conseil des ministres le 22 décembre 2010 alors qu'elle venait de quitter le gouvernement, Rama Yade semble tenir la ligne qu'elle propose depuis qu'elle est membre du gouvernement, c'est-à-dire qu'elle est là mais qu'elle critique tout de même.



Crédit : REUTERS

Cependant, depuis peu, elle tend tout de même à s'écarter plus clairement de la politique de Nicolas Sarkozy malgré l'affection qu'elle dit lui porter. En effet, après sa nomination à l'UNESCO, elle a rejoint le Parti Radical de Jean-Louis Borloo avant de créer plus récemment son club de réflexion 'Allons Enfants'.

Dès lors, je me pose quelques questions quant à sa nomination dans les fonctions d'ambassadrice et notamment concernant le fait que cela pourrait bientôt changer. En effet, de nombreuses voies - venant notamment de l'UMP - s'insurge presque contre le côté rebelle qu'exprime de plus en plus Rama Yade.

La question se pose également concernant Roger Karoutchi qui a été nommé ambassadeur de France auprès de l’OCDE le 1er juillet 2009 et qui sera peut-être la tête de liste pour l’UMP aux élections sénatoriales de septembre 2011. Il déclarait que « si la commission d’investiture de l’UMP à la mi-mai me désigne tête de liste aux sénatoriales, comme cela est prévu, je dirai au président qu’il est évident que je ne resterai pas à l’OCDE, au moins le temps de la campagne».
On peut donc noter une ambiance néfaste : ce monsieur ne représente la France qu’en attendant autre chose. Etre sénateur ou être ambassadeur n’est pas la même chose, à mon sens, mais Roger Karoutchi ne semble pas voir la chose de la même manière.
La question principale est de savoir si une délégation (auprès de l’UNESCO, de l’OCDE ou autre) est une réelle fonction ou alors une énième place pour recaser les anciens ministres en attente d’autre chose. Une autre question n’est pas nouvelle : faut-il faire de la politique par passion et, plus généralement, un emploi public (dans la diplomatie, dans la culture, dans l'éducation, etc) peut-il être occupé sans réelle passion, sans plus de conviction que ça ?

A mon avis, il faut défendre l’idée de séparer clairement la pratique de la politique internationale de la pratique de la diplomatie qui sont deux fonctions bien distinctes selon moi. En effet, représenter les Français dans nos institutions et représenter la France dans le monde ne me semble pas être des représentations identiques (bien qu’elles soient liés par la France et les Français).
C’est pourquoi je pense qu’il faut mettre fin à la politisation des fonctions d’ambassadeur, et qu’il faut redonner à cette fonction tout le prestige dont elle a pu disposer.

J'ouvre ce débat ici même et j'espère récolter de nombreux avis !

jeudi 21 avril 2011

Nouvelle vidéo du moment

0 commentaires
Qu'en pensez-vous ? 

Dans le quotidien des Français - La hausse du prix de l'énergie

Diffusé ce matin jeudi 21 avril à 8h50 sur France 5, ce nouveau clip Expression Directe proposé par le Mouvement Démocrate évoque la hausse du prix de l'énergie pour les ménages français. Cette vidéo est désormais celle du moment sur la page dédiée de mon blog.

Comme cela avait été le cas pour le clip sur les générations futures que je vous avais présenté, des solutions concrètes sont avancées pour tenter de pallier à un constat assez alarmant sur le coût de l'énergie. Les solutions proposées au nombre de trois sont les suivantes :
  • un plan national d'isolation thermique des logements pour faire diminuer la consommation et les factures d'énergie
  • une politique énergétique à l'échelle de l'Europe pour stabiliser nos approvisionnement et mutualiser nos achats et nos investissements
  • une tarification forfaitaire qui permettrait aux premiers kilowatts/heure consommés de coûter moins cher

mercredi 20 avril 2011

Quick, la repentance ?

0 commentaires
Qu'en pensez-vous ? 

Cette vidéo fait partie d'un nouvel ensemble publicitaire pour la chaîne de restauration Quick. On y voit notamment que l'ancien et célèbre slogan 'Nous, c'est le goût' est remplacé par un 'Faire progresser la qualité, chaque jour'. Ce slogan reste malgré tout moins accrocheur à mon goût.
Je pense que l'on peut sans erreur lier cette nouvelle approche à l'affaire du Quick d'Avignon où une intoxication alimentaire a causé le décès d'un adolescent et à celle du Quick d'Evry où une fillette de neuf ans aurait également été victime d'une intoxication, mais qui elle est encore en vie et pour qui on attend les résultats des analyses.

Vantant la sécurité alimentaire et l'hygiène des restaurants de la marque, les nouvelles publicités Quick pourraient être comprises comme une repentance de l'enseigne de fast food. Est-ce bien là l'objectif marketing de ces messages ? Si ce n'est pas le cas, quel est-il alors ?
Pour ma part, je pencherais plutôt pour la demande de pardon. Du moins, j'espère que ce n'est pas là qu'une façon de vouloir faire oublier les affaires qui tendaient jusque là à s'effacer PAF.

Et vous, quel est votre avis ?

mercredi 6 avril 2011

Le « déontologue »

2 commentaires
Qu'en pensez-vous ? 
Ce mercredi 6 avril, le Bureau de l'Assemblée nationale fait un pas supplémentaire vers une certaine éthique de la part de ses membres. Dans cette décision, on note une continuité avec la commission Sauvé sur les conflits d'intérêts. En effet, le Bureau de la chambre basse a adopté un code de déontologie et a mis en place un « déontologue de l’Assemblée nationale ».

Crédit : Assemblée nationale

Le code de déontologie auquel sont désormais tenus nos députés est relativement court et - volontairement semble-t-il - vague : il est composé de six articles représentants chacun un principe. Ces principes sont les suivants : l'intérêt général, l'indépendance, l'objectivité, la responsabilité, la probité et l’exemplarité.
Dans un sens, je trouve dommage de devoir établir un code pour que nos élus respectent ces principes, ces valeurs, mais dans l'autre, je pense qu'il est intéressant qu'il existe. Avec ce code de déontologie, les mandats des députés tendent vers l'impératif - si le député se sachant hors-ce-code présente sa démission - et cela ne me déplaît pas (bien que l'article 27 de la Constitution interdise ce type de mandat).

Sur le « déontologue de l’Assemblée nationale » mis en place par une décision du Bureau, je suis également favorable. En effet, une personnalité indépendante qui ne pourra pas voir son mandat renouvelé aura pour mission de contrôler la déontologie des membres de la Représentation nationale via le code de déontologie et via les déclarations d'intérêts personnels évoquées à l'article 4 de la décision.
Désigné pour une mandature et sans possibilité d'être missionné une seconde fois, il faut espérer que ce déontologue aura les moyens nécessaires pour remplir ces missions. Je l'espère en tout cas !