vendredi 7 janvier 2011

Universités populaires 2011

Qu'en pensez-vous ? 
« C’est un lieu d’information et de formation, de partage et d’échange. Un lieu de démocratisation du savoir, comme toutes les Universités populaires qui refleurissent aujourd’hui en France. C’est une "boîte à idées", une de celles où l’on veut dire, comme le souhaitait jadis Péguy, du "vraiment vrai". »

C'est par ces mots notamment que Jean-Pierre Rioux définit les Universités populaires que le Mouvement Démocrate va relancer suite à la demande qui ressortait de l'Université de rentrée de septembre 2010. Il y a quelques jours de cela, le programme de ces universités pour le premier semestre 2011 a été dévoilé : il comporte neuf évènements - animés par diverses personnalités - qui semblent tous aussi intéressant les uns que les autres.


La vidéo que vous pouvez voir dans cet article - qui est également la nouvelle vidéo du moment - est une intervention de Jean-Pierre Rioux sur France Inter pour y parler de son dernier livre Les centristes, de Mirabeau à Bayrou qui est sorti chez Fayard le 5 janvier 2011. On peut d'ailleurs retrouver cette vidéo sur la page, entre autres, du site du Mouvement Démocrate relative à la première Université populaire 2011 qui sera animée par Jean-Pierre Rioux et qui aura lieu le mercredi 19 janvier sur le thème "La démocratie en version centriste, d’hier à demain".

Sur cette même page, j'ai laissé un commentaire intitulé "Une gestion centriste pour une France ravivée !" en réponse à la vidéo. Voici ce commentaire dans son intégralité :

« " Il faut bien tenter de rassembler de nouveau pour relancer la machine. Il faut bien remettre la balle au centre. " 

Voilà une idée et une image que j'aime beaucoup ! Tout comme le discours que tient J-P. Rioux, j'ai l'audace de dire qu'il faut le croire et y croire pour que la France redevienne un pays, un vrai pays reconnu comme il a pu l'être. Une France stable et prospère où chacun peut atteindre un bonheur qui lui convient. Si la France parvient à se relever un peu et à dépasser les clivages, je suis convaincu qu'on pourra mener l'Europe plus loin qu'actuellement et peut-être même lui donner enfin le côté social qui lui manque pour réellement exister.
 »

1 commentaire:

  1. Sans évoquer l'Europe, qui n'est pas un projet que je veux pousser dans la continuité (puisque je préfère à cette Europe fédérale une Europe de coopération entre les États), je suis bien évidemment d'accord avec le fait de survoler le clivage politique ! Je ne pense pas que le MoDem soit exclu du clivage, mais ma position en tant que militant de République Solidaire n'est pas objective ! ;_)
    Le fait de dépasser le clivage, ce que l'on veut représenter à République Solidaire, a pour objectif de proposer un véritable projet aux français au lieu de simplement vouloir amener son parti au pouvoir ! Il s'agit là de la noblesse politique qui devrait habiter le paysage politique non seulement français mais du monde entier ! (Petit côté idéaliste !^^)

    RépondreSupprimer