vendredi 11 novembre 2011

Le 11-Novembre

Qu'en pensez-vous ? 
En ce 11 novembre, nous célébrons (ou avons célébré) l'armistice de 1918 concluant la Première Guerre mondiale. Ce fut aujourd'hui l'occasion d'ouvrir un débat sur le devenir de ce jour : certains parlent de journée de la paix, d'autres d'une journée d'hommage à tous les soldats morts aux combats.

Crédit : TF1

Ceux qui me connaissent savent que je suis pacifiste, mais que ce n'est pas pour autant que je renie le rôle de l'armée ou que je ne respecte pas la mémoire des soldats défunts. 
En ce sens, je suis favorable à un jour de commémoration nationale pour tous les soldats morts aux combats. J'affirme qu'il faut honorer tous nos soldats et leur mémoire pour toujours se rappeler l'Histoire, une Histoire dont l'ignorance pourrait nous ramener à de sombres moments. 
Célébrer la paix ? Pourquoi pas, mais pas dans le monde actuel encore en proie à divers conflits (armés ou non). Célébrer la paix alors que des hommes et des femmes meurent régulièrement sur les théâtres d'opérations, c'est - selon moi - leur manquer de respect. Voilà pourquoi la proposition d'une journée de la paix ne me plait pas. 

Le devoir de mémoire est l'un des plus important devoir du citoyen : il doit se souvenir pour ne pas recommencer, il doit se souvenir pour respecter ceux qui ont donné leur vie pour les générations qui les ont suivies. 
Profitons de chaque 11-Novembre pour tous nous réunir, pour tous nous rassembler pour honorer les corps armés actuels et les combattants passés. Profitons de chaque 11-Novembre pour réunir la Nation et lancer un appel pour la Paix.

3 commentaires:

  1. J'ai vu sur twitter que tu participais à une entreprise de revalorisation du bac. Qu'entends tu précisément par cela? Quel bac pour quelle société?

    RépondreSupprimer
  2. Je pense que la revalorisation du bac passe notamment par l'arrêt de la politique du chiffre, ce n'est pas parce que tant de personne ont un même diplôme que celui-ci vaut quelque chose. Prenons l'exemple du brevet des collèges : près de 90% d'une classe d'âge ont ce diplôme et aujourd'hui il ne vaut plus grand chose, si ce n'est rien. Cependant, si un nombre conséquent de personne du même âge ont le même niveau de diplôme, ce n'est pas grave car cela voudrait dire qu'un objectif d'instruction pour tous a été atteint du mieux que l'on peut. Enfin bref, c'est flou et j'en suis conscient.
    En outre, il faut également tenter de réorganiser les différentes filières pour atteindre un objectif principale : une valeur égale pour des filières différentes. Concernant les filières, je pense qu'il est bon qu'elles soient réparties en deux pôles, c'est-à-dire un pôle général et un pôle plus professionnalisant.

    Ensuite, quel bac pour quelle société ? D'abord "quelle société". Je milite pour une société où chacun a accès à l'éducation et l'instruction, une société où chacun pourra vraiment faire valoir son ou ses diplômes. Cette vision est restreinte je l'avoue mais je ne vais pas développer ici toute une vision de société que je n'ai qu'en partie, je dois l'avouer.
    Ensuite "quel bac". Je pense avoir suffisamment développé au-dessus pour le moment, sinon reportes toi à la dernière phrase ci-dessous.

    Je prendrai éventuellement un peu de temps pour développer tout ça dans un prochain article. Sachant que j'en ai déjà deux en préparation depuis un certain temps.

    RépondreSupprimer
  3. Ne crois tu pas qu'un diplôme plus sélectif, si c'est bien là ton but, aggrave les inégalités et la reproduction sociale?

    RépondreSupprimer